France Five Index du Forum France Five
le sentai français
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Interview Alex Pilot

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France Five Index du Forum -> France Infos
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Xenoborg
Reporter indépendant


Inscrit le: 20 Mar 2005
Messages: 223
Localisation: Nice

MessagePosté le: 15 Mai 2005, 22:19    Sujet du message: Interview Alex Pilot Répondre en citant

Aujourd’hui c’est une interview un peu spéciale parce que c’est la première que je fais en Live (et non sur le net comme les fois précédentes) et je souhaitais rencontrer cette personne depuis longtemps. C’est Alex Pilot, le réalisateur de FranceFive, qui a accepté immédiatement quand je lui ai demandé.

Xenoborg : Bonjour Alex, pour commencer pourrais-tu te présenter un peu ?

Alex : Je m’appelle Alex Pilot, je suis caméraman, monteur et réalisateur. Dans la vie je travaille dans l’audiovisuel en rapport avec les jeux vidéo et l’animation.

X : Quel furent les différents films auxquels tu as participé, avec tes fonctions et rôles si tu a été acteur ?

A : J’ai été réalisateur sur tous les Bitoman (du 1 au 13), sur Francefive (1 à 4) et Otaku War (réalisé entre Bitoman 7 et 8). En tant qu’acteur :
- Bitoman 2 : Sailor Moule
- Bitoman 3 : L’homme masqué
- Bitoman 4 et 5 : Albator
- Bitoman 6 : Jigen (le copain au chapeau de Lupin)
- Bitoman 8 : Marc le leader des Gatchaman de la bataille des planètes
- Bitoman 9 : Le Fantôme de San Ku Kai
- Bitoman 10 : Goku (de Terasawa, celui qui a fait Cobra)
- Bitoman 11 : Bomberman
- Bitoman 12 : Dr Gori de Spectreman
- Bitoman 13 : Je ne fais rien, on me voit juste à la télé dedans (comme je n ‘avais aucun rôle je me suis dans les news au montage)
- Furymen 3 : J'ai joué le rôle d’un détective qui se fait tuer par le Mystérieux Ninja (j'avais du mal à comprendre le but de la scène au début, Schyzo insistant sur le fait que j'aie découvert qui avait tué Kennedy, mais j'ai vite réalisé que je n'étais qu'un contrat parmi tant d'autres pour le Mystérieux Ninja)

X : Comment l’aventure Bitoman et films amateur commença-t-elle ?

A : A Cartoonist 94, nous étions venus avec tous les Bitoman (qui n'avaient pas encore ce nom). Le soir il y avait une projection du film Arion qui a été annulée, et on s’est retrouvés dans les rues de Toulon à ne rien faire. Sur le chemin pour rentrer à l’hôtel on est passés par un endroit un peu en chantier, un terrain vague, là il y en a 2 qui on commencé à se battre. Je les ai filmé, et en fait on a fait Bitoman 1 comme ça, un espèce de délire tourné en un quart d’heure. En rentrant à la maison j’ai mis des bruitages dessus, j’ai écrit un titre (c'est à dire que j'ai pris une feuille de papier, écrit Bitoman dessus et puis filmé). Toute ma bande de copains a trouvé ça rigolo et nous nous sommes tous lancés pour faire un deuxième épisode (tournage d'un après-midi), puis on a continué avec un troisième (un week-end pour lui).

X : Alors la légende veut (note : petit rire d’Alex) que l’idée de faire France Five a commencé un jour où tu te lamentais de ne plus faire de Bitoman, n'étant plus sur Nice...

A : Non, en fait ce n'était pas vraiment comme ça... J'ai fait Bitoman 13 après France Five 1, c'est à dire que quand on a commencé F5 1, Bitoman 12 n'était pas terminé. Mais j'étais à Paris depuis un moment déjà, depuis Bitoman 7, donc du 8 au 13 j'ai continué Bitoman en rentrant à Nice pendant les vacances.

C'est qu'à Paris j'ai rencontré d'autres copains et F5 est devenu un projet à côté. France Five vient d'Aikoku Sentai Dainippon, un vieux film amateur de sentai japoansi sur lequel on avait tous flashés. Nous avons voulu rendre un hommage à ce film.

Après Bitoman 13, on a décidé de s'arrêter là pour les bitos, car ça nous semblait le bon moment. En continuant, on se serait vraiment trop enfermés dans les mêmes délires, on a préféré arrêter sur une bonne note.

X : Dans Bitoman 12 il y avais les Bitorangers un espèce de Sentai, ça traduisait déjà une envie de faire un sentai amateur ?

A : A l'époque, j'avais déjà vu Aikoku Sentai, on était même à bloc dedans (on peut voir le nom de ce film écrit sur le côté de l'écran de Poubellator). C'est Greg qui avait lancé cette idée lors d'un repas à Cartoonist, et ça nous était resté dans la tête. Il me semble qu'il est bien crédité pour ça dans le générique de fin du 12.

X : En gros c’était les prémisses de FranceFive

A : On a essayé dans B12 de faire quelques trucs sentai, comme les sauts, les katas ou le générique (parodie de Megaranger), c'était d'ailleurs la première fois que notre générique n'était pas un générique de dessin animé.

X : Tu dit essayer de suive un maximum les codes du sentais, mais quels sont-ils ?

A : Eh bien par exemple quand un personnage saute, il faut systématiquement filmer ses pieds pour montrer l'appel du saut. C'est assez dur à expliquer en général mais en tout cas je peux dire ce qui n'est pas sentai : dans Bitoman je pouvais me permettre de faire des combats avec beaucoup de gros plans, des effets spéciaux plus américains... Mais dans un sentai il faut pouvoir filmer les personnages en entier, ok de temps en temps on trouve un gros plan mais ce n'est pas à l'occidentale ou tu as l'image très serrée sur les combattants avec une caméra qui tremble un peu. Le sentai, c'est clair, c'est vu de loin mais ce n'est pas non plus "hong-kong" (personne ne prend appui sur l'épée de quelqu'un d'autre), c'est plus karate que kung-fu.

Pierre, qui travaille sur les effets spéciaux de F5, m'a dit qu'il essayait de refaire avec sa station de travail ce qu'on obtient avec un trucage à l'ancienne pour les effets de lumière, et qu'il évitait de faire des trucs trop propre, par exemple en se passant des éclairs crées par logiciels pour parfois les dessiner à la main. Eh oui, souvent dans les sentai les effets spéciaux comme les tirs de laser sont du dessin animé !

En gros on fait attention à chaque petit détail, on se demande si dans un vrai sentai ça se passerait ainsi.

X : Tu a participé au choix des acteurs ?

A : Pour Nolwenn (Pink), oui on l’a vraiment choisit comme une actrice, on l'a presque auditionnée, en tout cas on a bien discuté avec elle.

Sinon c'est en gros les personnes à l'origine du projet qui sont les F5, et puis on cherché dans nos relation du style « on a besoin d’un gros méchant » ou bien pour le Professeur on à tous pensé à Tibor « ouais génial Tibor avec sa barbe ».

Ca ne s'est pas fait très sérieusement non plus, c'est pour ça que tout le monde nous reproche le jeu d’acteur des France Five (remarque de Xenoborg : mais non il est magnifique !, rire d’Alex). C’est parce qu'on a prit les copains, mais à l’époque du 1 on ne pouvait pas prendre de vrais acteur. Là avec Nolwen c’est plus facile car on avait 3 épisodes à lui montrer, mais avant on ne pouvait pas avoir des gens comme ça. En tout cas je suis bien content d'avoir ces acteurs-là, ils me plaisent bien comme ça.

X : Sentai préféré ?

A : Bon ce n’est pas un Sentai, mais mon préféré c’est San Ku Kai. Parmi les sentai c’est peut être Jetman.

X : Et après FranceFive, d’autres projets en films amateurs ?

A : J’ai déjà le 4 à finir et le 5 après, donc c’est encore loin pour penser à un autre projet, mais il est probable que France Five 5 sera mon dernier film amateur.

X : Je te remercie d’avoir répondus à mes question et courage, espoir pour la suite !

-------

Très heureux d’avoir pu faire cette interview qui fut très agréable. Alex, avec cette première interview live, m’a confirmé tout le bien que je pensais de l’équipe avec sa simplicité et sa gentillesse. Franchement je n’ai pas été déçu !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Lester
Visiteur


Inscrit le: 16 Oct 2005
Messages: 47
Localisation: Dans l'univers, superamas de la Vierge, groupe local, Voie lactée, bras d'Orion, 3e p. de sol

MessagePosté le: 22 Oct 2005, 04:31    Sujet du message: Re: Interview Alex Pilot Répondre en citant

Xenoborg a écrit:
A : ... mais il est probable que France Five 5 sera mon dernier film amateur.


Dernier film "amateur" mais pas dernier film "tout court", cela signifie-t-il que tu feras d'autres films en tant que professionnel ? Si c'est le cas, j'attends ça avec avec impatience, et je suis sûr que tu peux déjà compter sur de nombreux fans !!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France Five Index du Forum -> France Infos Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com